Vous pouvez acheter chaque album sur ce site

voir plus de détails...
en ligne ci-dessous (par carte ou virement Paypal)
par chèque à l’ordre de: association Femme en Mouvement rue d’Agal Brenac 11500 Quillan (en indiquant vos nom, prénom, adresse email et adresse postale pour la livraison du CD).
par virement bancaire: envoyez un email à jeanne@devayani.fr en indiquant vos nom, prénom, adresse et pays de résidence et vous recevrez nos coordonnées bancaires IBAN.

DVD Augusta, le chemin du soleil (2018)

Acheter le DVD (frais de port offert)

Ce DVD rassemble une partie de l’oeuvre d’Augusta, peintre inspirée.

Dévayani, sa petite fille, accompagne par sa musique la présentation de ses tableaux. Une affinité spirituelle profonde les relie.

Voir plus...

Les tableaux sont ceux restés disponibles dans le cercle de ses proches
Dévayani avait 14 ans quand Augusta nous a quitté. La musique est devenue pour elle un apaisement de son cœur dans lequel elle a trouvé une consolation et une grande source d’inspiration.
En 1962, à l’âge de 44 ans, au moment où elle faisait le deuil de son pays -l’Algérie- et de son mari décédé subitement, Augusta a rencontré le maître Omraam Mikhaël Aïvanhov.
Commence alors pour elle l’exploration du monde subtil de l’âme. Après 13 années de travail intérieur, de concentration sur la Lumière et de pratique de méditation au soleil levant telle que l’envisage le maître Omraam, elle découvre en elle un nouveau besoin : la peinture.
Elle garde une grande liberté d’expression par le fait qu’elle ne cherche pas en priorité à produire des œuvres artistiques. C’est plutôt un moyen d’expression de l’énergie profonde de son âme, dont elle ressent chaque jour l’impulsion, manifestant et partageant ainsi son expérience spirituelle à travers ses œuvres.
Augusta a été très productive dans sa création. Elle a peint presque quotidiennement pendant une trentaine d’années et a offert la plus grande part de ses tableaux. Elle a quitté ce monde le 26 juin 2002.
« La Roulotte d’Augusta » – extrait du 1er album de Dévayani « Réminiscence » – termine ce diaporama.
Ce morceau plein de tendresse a accompagné Augusta dans ses dernières heures. C’est une évocation de sa vie telle que Dévayani l’a ressentie, symbole de l’âme qui périgrine à travers l’univers dans un voyage infini et éternel.

Ma Demeure (2016)   

  • Acheter le CD (frais de port offert)
  • Acheter en version téléchargeable

Enregistré en avril 2016 au studio Flab près de Toulouse,  « Ma Demeure » contient 12 titres

Voir plus...

…et un livret 16 pages avec textes et photos sur la principale source d’inspiration de Dévayani: la nature du Pays Cathare, où elle réside.
Portées par la vie, poussées par le vent, mes mains se posent, là.
Là où elles n’auraient jamais dû cesser d’être.
Elles jouent encore, à nouveau et enfin…
Soulagement de mon esprit, amnésique, qui peu à peu se souvient.

Dévayani
Nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont soutenu et financé la réalisation de cet album <3

Serendipity (2015)

  • Acheter le CD (frais de port offert)
  • Acheter en version téléchargeable

« Serendipity » rassemble 14 titres qui sont la nouvelle avancée d’une musique lumineuse, vivante et vibrante, portée par les belles synchronicités de la vie.

Voir plus...

La vie sait. Avec son fil doré, elle tisse une trame invisible, devant nous, derrière nous, à travers tous. Et soudain vient le moment clef où la vie tricote la dernière maille d’un ouvrage de sa création infinie, où pour un instant la constellation magique de nos vies réunies étincelle. Voilà le point de reliance où les fils tourbillonnants de nos vies, dans cette inattendue mais parfaite géométrie nous mènent en ce même lieu, en ce même jour, la même note au coeur… Magie des rencontres, miracle de l’instant. Alors que l’on se croyait seul, voilà que la vie nous surprend avec fantaisie par des clins d’oeil rendant la banalité extraordinaire, insufflant relief aux paysages, parfum aux fleurs, rire aux enfants et radiance aux étoiles. La vie sait.
Dévayani
Merci aux nombreux souscripteurs qui ont permis à ce 5ème album de voir le jour!

Douce Terre (2012)

  • Acheter le CD (frais de port offert)
  • Acheter en version téléchargeable

sorti en Novembre 2012, 17 titres pour nous faire voyager dans l’univers de Dévayani

Voir plus...

Mes mains sur un clavier, Mes mains sur la voie lactée
Quoi de plus naturel qu’un désir de partage ?
Je touche du doigt la vraie fraternité lorsque je joue pour Tous.
La distance n’a pas d’importance pour les coeurs qui s’aiment…
Puisse mes notes voler dans l’univers et atteindre la Présence, Essence pure de nos âmes, nos Coeurs …
Alors je me sentirai Aimer, Alors je me sentirai Aimée …

Dévayani
Merci à toutes les femmes, tous les hommes et tous les enfants qui participent de tout leur cœur à l’évolution du monde et qui contribuent à adoucir la vie dans toutes ses manifestations sur notre précieuse planète.

L’Envol des Colombes (2010) 

  • Acheter le CD (frais de port offert)
  • Acheter en version téléchargeable

Enregistré en décembre 2009,  Album 12 titres 60min de musique dont Montsegur, La Colombe …

Voir plus...

Puisse ces mélodies soutenir chacun de nous dans notre volonté d’apporter au monde un témoignage de paix.
l’Envol des Colombes a pu voir le jour en juillet 2010 grâce à la participation chaleureuse de nombreux souscripteurs… MERCI !!!

Echos ( 2008) 

  • Acheter le CD (frais de port offert)
  • Acheter en version téléchargeable

Un album de 57 minutes, 5 titres d’improvisation durant lesquelles Dévayani nous confie de nouvelles harmonies.

Voir plus...

Une nouvelle aventure qui nous mène du tout début, au chuchotement des premières notes, jusqu’à l’élaboration totale d’une phrase musicale ; de la naissance à la croissance d’une mélodie. Cinq morceaux différents dans la même tonalité, qui s’enchaînent, se rejoignent, se conjuguent et jouent ensemble, d’où ce titre évocateur d’ECHOS.
Ce CD a été enregistré le 28 Juin 2008 au studio Seven Vibrations à Limoux.

Réminiscence (2006)

  • Acheter le CD (frais de port offert)
  • Acheter en version téléchargeable

 Enregistré en Août 2006, premier album professionnel de Dévayani, 12 titres pour une durée totale de 40 minutes.

« Je suis toujours là » voilà comment Dévayani nous introduit dans son univers…

Voir plus...

Un souvenir lointain, venu on ne sait d’où, d’un autre monde, d’une autre vie, d’un rêve ou d’une magie. Il remonte et refait surface et c’est le début d’une série d’images et de sensations, de sentiments et d’émotions … Dans ce tourbillon, après l’introspection, vient l’expansion, la naissance, la création …
Je suis toujours là, voilà comment Dévayani nous introduit dans son univers. Titre surprenant pour le premier morceau d’un premier album. Une phrase simple et pourtant lorsqu’on y réfléchit … Finalement cela reflète bien cette musique qui nous étonne par l’alliance de la légèreté des arpèges et de la profondeur des accords, entre gaieté et nostalgie. L’insouciance de la jeunesse, la profondeur de l’expérience. Histoire de morceaux, morceaux d’histoires … Je suis toujours là est l’histoire d’un ange … Il n’est plus sur la terre, on ne le voit plus, mais le petit prince nous le soufflait déjà … « l’essentiel est invisible pour les yeux » l’ange nous souffle, « tu es triste car tu ne me vois plus, à coté de toi … et pourtant … tu es toujours en ma présence, je suis toujours là. » Ce morceau est dédié à Berndt, Stania et leur petit garçon. Deux morceaux pour Augusta. La roulotte d’Augusta a été composé le 26 Juin, peu avant le départ d’Augusta, la grand-mère de Dévayani. « J’ai joué chaque jour pour elle jusqu’à ce qu’elle monte encore un peu plus haut. La roulotte est une métaphore pour désigner son monde, son idéal et toutes les valeurs qu’elle a su me transmettre. Le morceau est nostalgique car je la vois s’éloigner. La roulotte part sur la route pour aller encore plus loin, plus haut. Et je reste là, avec en tête son regard complice … « Reste Toi ». Elle était qui elle était, naturellement, spontanément, simplement. Et elle continuait à avancer, suivant sa route, son chemin, sa voie, en peignant, en chantant. C’est le départ de la roulotte, elle part vers le soleil et je reste là. Eblouie, étourdie, abasourdie. Elle a disparue maintenant. Mais … Elle vit en moi, et lorsqu’un rayon de soleil frôle ma joue, j’entends sa mélodie et je sais que c’est elle qui me la fredonne pour ne pas que j’oublie que moi aussi, je suis petite fille du Soleil … Joie … …Retrouvailles…»